Retour au Site  Résultats et stats  AccueilAccueil  RHAFRHAF  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Tous les résultats de la journée sont ici

Retrouvez d'autres infos et des bonus sur notre page Facebook

 




Le site
 
Coup de coeur de la semaine
 


 
Derniers sujets
» Sinon, vous, ca va ?
Jeu 25 Aoû - 18:41 par doryan

» http://www.hockey-ice-roll.com
Sam 4 Avr - 12:48 par FaRaDaX

» Vends Rocky mountain slayer sxc 30 2010
Mar 29 Jan - 15:54 par Zapiks

» N3 2012/2013 Poule C
Mar 4 Sep - 12:28 par Nicodijon

» Vends Mission Axiom T10 Revolt (taille 10 us / 45 eu)
Lun 6 Aoû - 16:41 par ricain

» Poule midi Pyrénnées
Lun 12 Mar - 14:20 par franckorc

» RHDtv sur vos écrans
Mar 27 Déc - 22:36 par bellick

» Quelles évolutions en 2012 ?
Jeu 15 Déc - 22:45 par vix/69

» INEDIT : les hyènes récoltent des dons, participez vous aussi
Sam 10 Déc - 15:47 par jbsky

Sondage
Quelle serait pour vous la meilleure formule pour les playoffs Elite ?
 Garder la même formule aller-retour
 Un match sec en terrain neutre
 Un match d'appui le dimanche avec l'avantage du terrain à l'équipe la mieux classée lors de la saison régulière
Voir les résultats
Partenaires


Reseaux Sociaux

Partagez | 
 

 Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 12:05

Je me suis toujours demandé quelle est la charge de travail que doit supporter un joueur pour jouer au minimum en N2 voir jusqu'en élite.

Quel palier est le plus dur à franchir : N3 -> N2, N2 ->N1, N1 -> Elite ?

Quelles sont les qualités physiques et mentales d'un joueur N1 ou élite ?

Combien d'entrainements par semaine ?

Les entrainements sont ils dur physiquement ? les joueurs sont-ils des machines à ce niveau ou bien la "convivialité" à encore sa place dans ces entrainements ? N'y a t'il que le match qui soit un moment de plaisir et l'entrainement le travail qui va permettre le plaisir en match ?

Un passé de glaceux est-il un avantage ?

Faites vous de la musculation ?

Une hygiène de vie (fêtes, repas ...) irréprochable est elle indispensable ?

Jusqu'à quel point faut-il être compétiteur dans sa tête pour arriver à jouer en N1 ou élite ?

Pensez vous que les joueurs se reposent sur leur "bon niveau" acquis naturellement (les plus chanceux que les autres, ceux qui ont ça en eux) ou dans l'ensemble; les joueurs de N1 et élite ont travaillé très dur pour arriver là.

Que pensez vous du "coaching" en france ?


Voilà quelques questions que je me pose, qui vont peut-être paraître bête pour certains mais je suis curieux et j'aimerais savoir pourquoi, comment, en combien de temps, à quel prix ... certains joueurs en sont arrivés là ?

J'espère que vous serez nombreux à me dire comment vous, vous vivez ce sport, qu'est-ce que vous donnez pour lui, qu'est-ce qu'il vous apporte ...
En particulier j'aimerais bien avoir les avis de Pika12 (N1), vince (ex N1), Paula maria de souza (ex N1) et bien d'autres dont je ne sais pas le niveau.

Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 12:30

autre chose à méditer, et une autre question : êtes vous d'accord ?

Se donner les moyens de ses ambitions


Depuis le début de la saison, la nouvelle entente avec le club de La Teste nous ouvre la porte vers de nouvelles perspectives. Plus de joueurs à disposition, plus de créneaux, une salle supplémentaire... bref, le rêve pour tout entraîneur comme moi ! Encore faudrait-il que j'aie à disposition des joueurs motivés.
Motivés, le mot est laché ; c'est là que le bât blesse ! Car ce ne sont pas les moyens qui limitent les perspectives mais bien la motivation des joueurs.

On pourrait croire que dans un environnement professionnel, comme il peut y avoir dans le hockey sur glace ou dans des clubs comme Rethel avec plus de moyens, ces soucis de motivation disparaissent avec la contre-partie financière. Il n'en est rien.
Dans tous les clubs que j'ai traversé, j'ai vu les mêmes problèmes. Il y avait à disposition des salles de musculation, des programmes de préparation physique, et ce ne sont pas les mieux payés qui s'en servaient le plus, mais bien les plus motivés et ils ne se bousculaient pas, croyez moi !
Dans les deux sports j'ai vu des entraîneurs nationaux se démener pour fournir aux joueurs des moyens en termes de préparation, une planification de haut niveau pour des exigences de haut niveau. En réalité, peu de joueurs suivent ces programmes. Les excuses pleuvent : les études, la copine, les bobos, etc.

La jeunesse d'aujourd'hui ne déroge pas à la règle ; c'est même de pire en pire, plus les moyens sont importants moins les jeunes sont motivés. Ce paradoxe vient de l'illusion que l'on peut réussir sans se faire mal. On veut tous jouer au plus haut niveau, avec les meilleurs joueurs, on rêve de gloire, mais à la première difficulté on baisse les bras, on cherche des excuses. C'est un mal bien français, il suffit d'écouter les commentaires une semaine avant un match important de football (Ligue des Champions par ex.) pour se rendre compte qu'on ne parle en fait que de tout ce qui pourrait expliquer une éventuelle défaite : l'accumulation des matchs, les conflits internes, l'infirmerie, ... C'est hallucinant notre capacité à trouver des excuses. Je prends cet exemple parce que c'est un sport médiatisé donc facile à analyser.

Ce qui me désole le plus, c'est l'absence d'objectif de la plupart des joueurs. On vient, on joue, si ça marche c'est super, sinon, on va voir ailleurs. On veut la réussite et tout de suite, sinon on remet la faute sur quelqu'un d'autre et on passe son chemin. Quel joueur se prépare vraiment pour intégrer une équipe ? Quel joueur se prépare vraiment pour gagner un match ? Quelle équipe se prépare vraiment pour gagner un championnat ?
Un jour, je lisais une interview de Fabien Galthier dans le journal "L'EQUIPE" où il disait que dans le sport collectif de haut niveau, ce qu'il y avait de bien, c'est qu'on ne trichait pas ; que si un mec trichait, on le voyait de suite. Ca m'a beaucoup plu car tellement vrai. Il ne parlait pas de tricher sur les règles du jeu, bien sûr, mais sur l'attitude, les moyens qu'on se donne pour réussir, ensemble.
Aujourd'hui, dans le Roller Hockey français, en général et à tous les niveaux, il y a au moins 70% (et je suis sympa) d'imposteurs, de personnes "qui se la pètent grave" mais qui ne se donnent pas vraiment les moyens. Ils jouent sur leurs acquis, leur talent, qui est parfois grand, mais très peu réussisent sur leur travail.

Il y en a pourtant, et c'est ce qui me fait continuer. Des joueurs avec un coeur gros comme ça, qui jouent pour leur équipe avant de penser à toute gloire personnelle. des joueurs qui ont des objectifs, et qui se donnent les moyens de les atteindre. Des objectifs pour leur équipe et des objectifs personnels. Certains réussissent, d'autres pas, parce qu'il n'y a pas de garantie, mais ils ont la bonne attitude, donc ils sont en paix avec eux-mêmes et avec leurs coéquipiers. Ils ont fait le maximum, ils ont repoussé leurs limites, c'est bien ça qui est interressant, après tout, dans le sport de haut niveau, le dépassement de soi !
Cela passe forcément par des echecs, des analyses, du travail encore, pour arriver au terme d'une saison, ou plusieurs, à un bilan positif.

Mon boulot, c'est comme ça que je le conçois : c'est d'aider ces enfants, ces hommes et ces femmes à atteindre leurs objectifs. Ce sont eux qui m'apportent la satisfaction du devoir accompli, pas les pseudo-stars, aussi talentueuses soient-elles.

Le Coach

Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
vince
Admin
avatar

Nombre de messages : 1351
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 12:58

je vais essayer de repondre avec ma petite experience :

"Je me suis toujours demandé quelle est la charge de travail que doit supporter un joueur pour jouer au minimum en N2 voir jusqu'en élite.

Quel palier est le plus dur à franchir : N3 -> N2, N2 ->N1, N1 -> Elite ?"


n3 -> n2 à cause du budget et de la motivation des joueurs à faire de la route tous les we, pour ce qui est du niveau une bonne equipe n3 peut jouer en n2 sans trop de soucis

n1-> elite la c'est un autre monde, il y a un vrai fossé entre la n1 et l'elite (voir les promus en elite qui restent en bas du classement), le jeu va bcp plus vite, et chaque erruer se paye cash. la discipline aussi est tres importante car une inferiorite = un but


Quelles sont les qualités physiques et mentales d'un joueur N1 ou élite ?

physique je asis pas trop mais tenir un match en patinant à fond tout mle temps me parait necessaire
mentale : vouloir gagner tout le temps et surtout garder sa discpline

Combien d'entrainements par semaine ?

2 est un minimum, faut rajouter le physique apres


Les entrainements sont ils dur physiquement ? les joueurs sont-ils des machines à ce niveau ou bien la "convivialité" à encore sa place dans ces entrainements ? N'y a t'il que le match qui soit un moment de plaisir et l'entrainement le travail qui va permettre le plaisir en match ?

Si t'as des entrainement dur physiquement, focrement en jeu tu es plus facile, par contre tu peux garder quand meme le cote bon pote qui jouent,
je part du principe que si tout le monde joue le jeu à fond pendfant les entrainements, tu te fais plaisir et encore plus lros des matchs ou tout ce que tu fait à l'entrainement devient un reflexe.
mais si tu t'entraine en dilettante tu joueras pareil.

Un passé de glaceux est-il un avantage ?

oui, le fond de jeu est deja present, la tecnhique de crosse aussi.

Faites vous de la musculation ?

il faudrait

Une hygiène de vie (fêtes, repas ...) irréprochable est elle indispensable ?

non pas pour du roller hockey, faut juste pas prendre de caisse avant les matchs...

Jusqu'à quel point faut-il être compétiteur dans sa tête pour arriver à jouer en N1 ou élite ?

pour la n1 le niveau est vraiment faible par rapport à l'elite, donc faut bien sur avoir envie de gagner, par contre l'elite faut rien lacher!

Pensez vous que les joueurs se reposent sur leur "bon niveau" acquis naturellement (les plus chanceux que les autres, ceux qui ont ça en eux) ou dans l'ensemble; les joueurs de N1 et élite ont travaillé très dur pour arriver là.

ca depend de chacun... pour mon exemple j'ai bcp joué au tennis, je m'entrainais tres peu et j'ai ete classé 15-1 à 14 ans. d'autres qui s'entrainaient à mort, n'ont jamais fait mieux que 30-1...
apres le but du jeu étant d'etre le meilleur possible, le mieux pour ca est qu'il y ait de la competition entre les joueur spour etre dans l'equipe 1.
Si t'as pas ca, les joueurs se reposent sur leur lauriers certains que quoiqu'il arrive ils joueront le match.


Que pensez vous du "coaching" en france ?

il est tres mauvais pour la plupart des equipes. c'est le poste le plus important, celui qui va motiver les joueurs et leur donner un fond de jeu et une tactique pour le match.
On se repose trop sur les individualités de chacun souvent alors qu'on oublie qu'une equipe avec de moins bonnes individualites mais avec un collectif bien rodé gagnera bcp plus souvent.
mais ca c'est la entalite des coach qui prefere faire jouer un mec capable de dribbler 5 mecs d'un coup une fois dans le match pour marquer plutot que 4 mecs qui savent jouer parfaitement ensemble...



Voilà quelques questions que je me pose, qui vont peut-être paraître bête pour certains mais je suis curieux et j'aimerais savoir pourquoi, comment, en combien de temps, à quel prix ... certains joueurs en sont arrivés là ?

moi j'en suis arrive la parce que d'une part tarbes m'a contacte et que jouer à un niveau plus gros est forcement plus interessant au niveau sportif.
pour ma part j'ai aimé joué à ce niveau la, malheureusement je trouve que la n2 et dans une moindre mesure la n1 ne sont simplement que de bonnes equipes n3, pas plus. pour les 80% des equipes, il n'y a pas de fond de jeu, ou de tactiques reellement mise en place.
bref c'est pas assez "pro" mais ca va venir peut etre...


J'espère que vous serez nombreux à me dire comment vous, vous vivez ce sport, qu'est-ce que vous donnez pour lui, qu'est-ce qu'il vous apporte ...
En particulier j'aimerais bien avoir les avis de Pika12 (N1), vince (ex N1), Paula maria de souza (ex N1) et bien d'autres dont je ne sais pas le niveau.
Revenir en haut Aller en bas
Sergei



Nombre de messages : 136
Localisation : ***
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 12:59

titeuf12 a écrit:
En particulier j'aimerais bien avoir les avis de Pika12 (N1), vince (ex N1), Paula maria de souza (ex N1) et bien d'autres dont je ne sais pas le niveau.

Mais LOL !! Tu parles d'un exemple !!! lol!
Revenir en haut Aller en bas
vince
Admin
avatar

Nombre de messages : 1351
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 13:03

c'est vrai qu'on pourrait avoir ton avis... mais peu de personne savent que tu a joué au plus haut niveau possible de toutes les hautes pyrénées !!!
Revenir en haut Aller en bas
Sergei



Nombre de messages : 136
Localisation : ***
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 13:05

vince a écrit:
mais peu de personne savent que tu a joué au plus haut niveau possible de toutes les hautes pyrénées !!!

Ca le fait dis comme ça, je vais m'en faire un sticker pour coller sur ma bécane. lol!

Plus sérieusement, je m'abstiendrai parce que je pense vraiment pas avoir le profil du joueur de N1 (ou même de N2 d'ailleurs). Wink
Revenir en haut Aller en bas
vince
Admin
avatar

Nombre de messages : 1351
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 13:08

y a pas vraiment de profil...
dans les equipes elite, t'as des joueurs pas tres techniques et pas tres rapides qui jouent car ils appliquent à la lettre les consignes pour les sorties de zone par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Sergei



Nombre de messages : 136
Localisation : ***
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 13:10

vince a écrit:
y a pas vraiment de profil...
dans les equipes elite, t'as des joueurs pas tres techniques et pas tres rapides qui jouent car ils appliquent à la lettre les consignes pour les sorties de zone par exemple...

Si tu le dis, j'y connais rien à l'Elite, j'ai du voir 5 matches grand maximum.

Je sais juste qu'il y a un petit gros qui parti jouer chez des Basques cette année (spéciale dédicasse si tu me lis). Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
vince
Admin
avatar

Nombre de messages : 1351
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 13:13

ouais mais lui ca compte pas, il garde la cage et y connait rien au jeu lol!
Revenir en haut Aller en bas
bernard le c

avatar

Nombre de messages : 6228
Localisation : ParciParla
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 13:58

titeuf12 a écrit:
autre chose à méditer, et une autre question : êtes vous d'accord ?

Se donner les moyens de ses ambitions


Depuis le début de la saison, la nouvelle entente avec le club de La Teste nous ouvre la porte vers de nouvelles perspectives. Plus de joueurs à disposition, plus de créneaux, une salle supplémentaire... bref, le rêve pour tout entraîneur comme moi ! Encore faudrait-il que j'aie à disposition des joueurs motivés.
Motivés, le mot est laché ; c'est là que le bât blesse ! Car ce ne sont pas les moyens qui limitent les perspectives mais bien la motivation des joueurs.

On pourrait croire que dans un environnement professionnel, comme il peut y avoir dans le hockey sur glace ou dans des clubs comme Rethel avec plus de moyens, ces soucis de motivation disparaissent avec la contre-partie financière. Il n'en est rien.
Dans tous les clubs que j'ai traversé, j'ai vu les mêmes problèmes. Il y avait à disposition des salles de musculation, des programmes de préparation physique, et ce ne sont pas les mieux payés qui s'en servaient le plus, mais bien les plus motivés et ils ne se bousculaient pas, croyez moi !
Dans les deux sports j'ai vu des entraîneurs nationaux se démener pour fournir aux joueurs des moyens en termes de préparation, une planification de haut niveau pour des exigences de haut niveau. En réalité, peu de joueurs suivent ces programmes. Les excuses pleuvent : les études, la copine, les bobos, etc.

La jeunesse d'aujourd'hui ne déroge pas à la règle ; c'est même de pire en pire, plus les moyens sont importants moins les jeunes sont motivés. Ce paradoxe vient de l'illusion que l'on peut réussir sans se faire mal. On veut tous jouer au plus haut niveau, avec les meilleurs joueurs, on rêve de gloire, mais à la première difficulté on baisse les bras, on cherche des excuses. C'est un mal bien français, il suffit d'écouter les commentaires une semaine avant un match important de football (Ligue des Champions par ex.) pour se rendre compte qu'on ne parle en fait que de tout ce qui pourrait expliquer une éventuelle défaite : l'accumulation des matchs, les conflits internes, l'infirmerie, ... C'est hallucinant notre capacité à trouver des excuses. Je prends cet exemple parce que c'est un sport médiatisé donc facile à analyser.

Ce qui me désole le plus, c'est l'absence d'objectif de la plupart des joueurs. On vient, on joue, si ça marche c'est super, sinon, on va voir ailleurs. On veut la réussite et tout de suite, sinon on remet la faute sur quelqu'un d'autre et on passe son chemin. Quel joueur se prépare vraiment pour intégrer une équipe ? Quel joueur se prépare vraiment pour gagner un match ? Quelle équipe se prépare vraiment pour gagner un championnat ?
Un jour, je lisais une interview de Fabien Galthier dans le journal "L'EQUIPE" où il disait que dans le sport collectif de haut niveau, ce qu'il y avait de bien, c'est qu'on ne trichait pas ; que si un mec trichait, on le voyait de suite. Ca m'a beaucoup plu car tellement vrai. Il ne parlait pas de tricher sur les règles du jeu, bien sûr, mais sur l'attitude, les moyens qu'on se donne pour réussir, ensemble.
Aujourd'hui, dans le Roller Hockey français, en général et à tous les niveaux, il y a au moins 70% (et je suis sympa) d'imposteurs, de personnes "qui se la pètent grave" mais qui ne se donnent pas vraiment les moyens. Ils jouent sur leurs acquis, leur talent, qui est parfois grand, mais très peu réussisent sur leur travail.

Il y en a pourtant, et c'est ce qui me fait continuer. Des joueurs avec un coeur gros comme ça, qui jouent pour leur équipe avant de penser à toute gloire personnelle. des joueurs qui ont des objectifs, et qui se donnent les moyens de les atteindre. Des objectifs pour leur équipe et des objectifs personnels. Certains réussissent, d'autres pas, parce qu'il n'y a pas de garantie, mais ils ont la bonne attitude, donc ils sont en paix avec eux-mêmes et avec leurs coéquipiers. Ils ont fait le maximum, ils ont repoussé leurs limites, c'est bien ça qui est interressant, après tout, dans le sport de haut niveau, le dépassement de soi !
Cela passe forcément par des echecs, des analyses, du travail encore, pour arriver au terme d'une saison, ou plusieurs, à un bilan positif.

Mon boulot, c'est comme ça que je le conçois : c'est d'aider ces enfants, ces hommes et ces femmes à atteindre leurs objectifs. Ce sont eux qui m'apportent la satisfaction du devoir accompli, pas les pseudo-stars, aussi talentueuses soient-elles.

Le Coach


C'est extrait d'ou?

_________________
Bernard ca rime avec connard
Revenir en haut Aller en bas
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 17:15

Citation :
C'est extrait d'ou?

Etant donné qu'il parle du club de la Teste, je suppose que je l'avais trouvé sur le site de Bordeaux ou de La Teste mais je me souviens plus.

Toi Bernard, t'as pas un avis à donner sur la motivation ... il me semble que tu aimes bien les débats !
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
bernard le c

avatar

Nombre de messages : 6228
Localisation : ParciParla
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 17:35

Ah disons que c'est un vaste sujet "la motivation" pour moi.......

Y'a quelques gars ici qui t'en parlerons bcp mieux que moi de ma "motivation" mais fallait etre là pour comprendre!!!

On en rit souvent d'ailleurs meme 3 ou 4 ans apres....


Sinon pour te repondre:

Citation :
Il y en a pourtant, et c'est ce qui me fait continuer. Des joueurs avec un coeur gros comme ça, qui jouent pour leur équipe avant de penser à toute gloire personnelle. des joueurs qui ont des objectifs, et qui se donnent les moyens de les atteindre. Des objectifs pour leur équipe et des objectifs personnels. Certains réussissent, d'autres pas, parce qu'il n'y a pas de garantie, mais ils ont la bonne attitude, donc ils sont en paix avec eux-mêmes et avec leurs coéquipiers. Ils ont fait le maximum, ils ont repoussé leurs limites, c'est bien ça qui est interressant, après tout, dans le sport de haut niveau, le dépassement de soi !
Cela passe forcément par des echecs, des analyses, du travail encore, pour arriver au terme d'une saison, ou plusieurs, à un bilan positif.

Ca ca correpond aux gens qui ont cotoyé ou qui cotoyent le haut niveau, qui ont un etat d'esprit qui va avec le haut niveau.

Apres tout depend de l'equipe, des objectifs de l'equipe mais tu ne peux pas demander à tout le monde d'adherer à ça, y'a des gars pour qui le rilh c'est juste un loisir, un moyen de se vider la tete, de prendre du plaisir....

C'est deja dificile dans certain club de trouver 8 joueurs+ 1 gardien alors si t'as 4 mecs qui veulent gagner et 4 mecs qui s'en foutent de la victoire......

Y'a des clubs ou les mecs ont un talent, c'est inné presque chez eux, effectivement ceux la n'ont pas à forcer leur talent puisqu'ils apportent a priori un plus à l'equipe.........du coup ils zappent les entrainements, ils ont un statut de star, et ils savent qu'ils seront sur la feuille de match quoiqu'il arrive. Du coup le mec qui se sort les doigt du cul, qui est la tout le temps, qui s'arrache, lui il ne trouve peut etre pas ca tres logique de pas etre sur la feuille de match et du coup, t'inverse les roles et tu te dis, c'est pas le coacing qui fait que les gars se sortent les doigts ou pas?

Et la tu lances le debat sur la qualité du coaching en France, la formation et tout et tout.
Je rejoins vince sur l'abscence de fond de jeu, de stratégie en général.....(je parle pas d'elite evidement j'connais pas)

_________________
Bernard ca rime avec connard
Revenir en haut Aller en bas
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 17:35

Citation :

n3 -> n2 à cause du budget et de la motivation des joueurs à faire de la route tous les we, pour ce qui est du niveau une bonne equipe n3 peut jouer en n2 sans trop de soucis

n1-> elite la c'est un autre monde, il y a un vrai fossé entre la n1 et l'elite (voir les promus en elite qui restent en bas du classement), le jeu va bcp plus vite, et chaque erruer se paye cash. la discipline aussi est tres importante car une inferiorite = un but


C'est bien ce qui me semblait, j'ai vu quelques matchs N1 et N2, et en effet je me suis fait la réflexion, j'ai vu de bons patineurs, rapides, avec un bon slap mais sans réelle tactique. Le match N2 Vierzon - Ris Orangis était assez nul j'ai trouvé hormis les quelques jeunes qui mettaient le feu :
-incapable de poser un power play,
-une sortie de zone, on avance un peu et on fait un gros slap, et cela pendant tout le match ou alors de temps en temps on s'en remet à un exploit individuel pour créer une brèche dans la défense adverse.
-quasiment aucun tir poignet
-on tire, on fait le tour de la cage au lieu de s'arreter pour prendre un hypothétique rebond.
-échauffement d'avant match : un football sur le terrain de hockey : perso je pense que c'est prendre le risque de se tordre la cheville pour rien.
-La chose bien maitrisée était la sortie de zone.



Citation :
ca depend de chacun... pour mon exemple j'ai bcp joué au tennis, je m'entrainais tres peu et j'ai ete classé 15-1 à 14 ans. d'autres qui s'entrainaient à mort, n'ont jamais fait mieux que 30-1...
apres le but du jeu étant d'etre le meilleur possible, le mieux pour ca est qu'il y ait de la competition entre les joueur spour etre dans l'equipe 1.
Si t'as pas ca, les joueurs se reposent sur leur lauriers certains que quoiqu'il arrive ils joueront le match.

Le nombre limité de joueurs dans les équipes, est un frein à cette compétition entre joueurs.


Que pensez vous du "coaching" en france ?

il est tres mauvais pour la plupart des equipes. c'est le poste le plus important, celui qui va motiver les joueurs et leur donner un fond de jeu et une tactique pour le match.
On se repose trop sur les individualités de chacun souvent alors qu'on oublie qu'une equipe avec de moins bonnes individualites mais avec un collectif bien rodé gagnera bcp plus souvent.
mais ca c'est la entalite des coach qui prefere faire jouer un mec capable de dribbler 5 mecs d'un coup une fois dans le match pour marquer plutot que 4 mecs qui savent jouer parfaitement ensemble...


Exact, j'ai vu Tours - Vierzon en benjamin : la tactique était : donner le palet au plus fort, il dribble tout le monde, il marque et tous les parents sont contents (Il s'agit d'un joueur de Tours). Sauf qu'à la fin il dégoutte l'équipe adverse. Qu'on l'utilise pour "assurer" la victoire, c'est normal, mais une fois qu'on mène, le coach devrait lui obliger à faire jouer ses partenaires. Le plus triste dans tout ça : à la fin, les joueurs de Tours gagnent par 6ou7 buts d'avance, les gamins se sautent dessus pour feter la victoire .... sauf ...sauf le jeune qui à du marquer 8 buts sur 10 ! Il n'a pas pris part à la fête. Neutral


merci vince pour ta réponse.
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
Colargol®
Admin
avatar

Nombre de messages : 838
Localisation : SDF
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 19:06

Pour moi, il est évident qu'après le manque cruel de jeunes, le 2ème gros problème se situe au niveau des éducateurs.

Il y a extrèmement peu d'éducateurs formés et diplomés pour encadrer les équipes et cela entraine automatiquement des effets indésirables. La technique est une chose, la pédagogie une autre. Les 2 aspects sont essentiels.

Alors tout le monde au BIF, au BEF et au BEES !

_________________
Errare quichum est
Revenir en haut Aller en bas
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 19:14

Tu joues à quel niveau Colargol ?
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
Colargol®
Admin
avatar

Nombre de messages : 838
Localisation : SDF
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 19:47

Je ne joue plus qu'au niveau du tournoi à Nanard...J'apprends à tirer les pénaltys ! Non mais plus sérieusement, je n'ai jamais joué à haut niveau.

Mais je joue toujours avec un maillot à losanges, à tous les niveaux depuis une bonne douzaine d'années. Et puis j'ai d'autres types d'expériences au sein du Roller Hockey depuis tout ce temps aussi. Ca permet de se faire une vague idée sur pas mal de sujets à la longue...

_________________
Errare quichum est
Revenir en haut Aller en bas
schkeb



Nombre de messages : 40
Localisation : Tarbglet
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 20:42

Sergei a écrit:
Je sais juste qu'il y a un petit gros qui parti jouer chez des Basques cette année (spéciale dédicasse si tu me lis). Very Happy

cheers Wink
Revenir en haut Aller en bas
schkeb



Nombre de messages : 40
Localisation : Tarbglet
Date d'inscription : 04/07/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Lun 24 Nov - 21:16

Pour faire plaisir à Vince Wink , je vais essayé de te donner mon avis de gars qui n'y connait rien, vu que j'ai pu cotoyer les 4 niveaux ces 5 dernières années, même si l'elite c'est encore très récent

titeuf12 a écrit:
Je me suis toujours demandé quelle est la charge de travail que doit supporter un joueur pour jouer au minimum en N2 voir jusqu'en élite.

Quel palier est le plus dur à franchir : N3 -> N2, N2 ->N1, N1 -> Elite ?

Sur ce point je suis complètement en accord avec Vince ... N3->N2 pour la motivation aux déplacements (et le budget, mais ça c'est plus pour le club), mais ce palier est à mon sens le plus facile à passer en niveau pur.
Le plus dûr est sans aucun doute N1->Elite, car le jeu va vraiment BEAUCOUP plus vite et aucune place aux erreurs !!! et il est vrai que les promus N1->Elite redescendent souvent l'année suivante, ce qui n'est pas le cas pour les autres paliers

titeuf12 a écrit:
Quelles sont les qualités physiques et mentales d'un joueur N1 ou élite ?

La je dirais que ça dépend de ton temps de jeu au sein de ton équipe, mais plus tu montes en niveau plus il te faut une bonne condition physique pour suivre et rester lucide tout le match

titeuf12 a écrit:
Combien d'entrainements par semaine ?

1 à 2 en N3, en général 2 en N2, 2 voir 3 de temps en temps en N1, et 3 en Elite, plus souvent des entrainements physiques en Elite

titeuf12 a écrit:
Les entrainements sont ils dur physiquement ? les joueurs sont-ils des machines à ce niveau ou bien la "convivialité" à encore sa place dans ces entrainements ? N'y a t'il que le match qui soit un moment de plaisir et l'entrainement le travail qui va permettre le plaisir en match ?

Plus tu montes en niveau plus les entrainements sont durs physiquement et "sérieux", même si en général tu as toujours le côté potes et convivialité à l'entrainement, mais comme le dit vince, si tu t'entraines trop souvent en dilétante tu risques de jouer de la même manière en match. Donc il est évident qu'en Elite un entrainement ressemble plus à du "boulot" qu'à une séance "Fun" avec tes potes, mais c'est tout aussi plaisant ... c'est une question d'état d'esprit.
Mais la remarque est la même en match, en N3, souvent tu déconnes avec tes potes et à l'opposé, en Elite tu reste sérieux tout le long du match.
Après, pour le côté machine, je dirais oui un peu, car plus tu montes en niveau plus on attend de toi que tu ne rates RIEN

titeuf12 a écrit:
Un passé de glaceux est-il un avantage ?

Personnelement je pense que Oui, que ce soit pour les bases du patinage, de la technique, des notions de jeu, mais également pour la culture du sport, car les purs "Roller" prennent ce sport un peu trop souvent comme "Fun" (moins maintenant et tant mieux)

titeuf12 a écrit:
Faites vous de la musculation ?

Comme l'a dit Vince ... il faudrait ...!!! mais pas trop, le physique est important, puissance des jambes, résistance, explosicité etc... mais pas la peine d'être un gros Golgote avec des tours de bras comme des cuisses!!! Beaucoup de TRES bons joueurs français sont très fins et musclés juste ce qu'il faut, voir même un peu maigrichon pour certains
Le plus important est d'avoir une bonne condition physique et être rapide, pas de porter 150kg en développé couché

titeuf12 a écrit:
Une hygiène de vie (fêtes, repas ...) irréprochable est elle indispensable ?

Même remarque que pour le reste, en N3 tu n'es pas obligé mais plus tu montes, plus ce sera dûr ... si tu vas faire la bringue avant un match N3 ou N2 ce sera moins difficile à gérer qu'avant un match N1, et c'est encore pire en Elite, d'ailleurs dans ce dernier cas tu risques de te retrouver au bout du banc ... il y a un couvre feu Very Happy Sleep

titeuf12 a écrit:
Jusqu'à quel point faut-il être compétiteur dans sa tête pour arriver à jouer en N1 ou élite ?

ça c'est difficile à répondre car je pense que c'est très variable en fonction du club, mais plus tu l'es mieux c'est

titeuf12 a écrit:
Pensez vous que les joueurs se reposent sur leur "bon niveau" acquis naturellement (les plus chanceux que les autres, ceux qui ont ça en eux) ou dans l'ensemble; les joueurs de N1 et élite ont travaillé très dur pour arriver là.

Il y en a assez peu dans ce cas en N1, et ce sont surtout des anciens (glaceux en général) qui font du roller pour continer à jouer et prendre du "fun" et qui jouent en N1 car ils ont un bon niveau et rendent service en même temps à des équipes cherchant qualques renforts d'expérience ... afro
Mais en Elite, je ne pense pas qu'il y en ai car ça va vraiment vite et si tu ne travailles pas tu es vite largué, et maintenant toutes les équipes chercchent continuellement à se renforcer, donc si tu te la fais "cool" bah tu dégages

titeuf12 a écrit:
Que pensez vous du "coaching" en france ?

Personnellement, je trouve ça en général très moyen, et ce à tous les niveaux, que ce soit en N3, N2, N1 ou Elite, mais il y a heureusement certains coachs très bons qui relèvent le niveau.
C'est trop souvent du copinage ... et ça, ça fait pas forcément gagner, mais là encore tout dépend du niveau et de la vision qu'ont les joueurs, les équipes et les clubs de leur saison et des objectifs (genre déconner et boire un coup avec ses potes le dimanche ou être champion Elite)
Revenir en haut Aller en bas
bernard le c

avatar

Nombre de messages : 6228
Localisation : ParciParla
Date d'inscription : 28/04/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Mer 26 Nov - 7:40

un avis Joemax et Pika?

_________________
Bernard ca rime avec connard
Revenir en haut Aller en bas
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Mer 26 Nov - 11:29

Pika doit venir répondre dès qu'il a 5min.

Oui Joemax, Taz (N1 ?) et les autres, tout le monde peut donner son avis, peu importe le niveau.
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
NicolasH



Nombre de messages : 69
Age : 29
Localisation : France, Haute-Normandie, Rouen
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Mer 26 Nov - 18:56

titeuf12 a écrit:
Taz (N1 ?)

Oui.
Revenir en haut Aller en bas
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Mer 26 Nov - 21:01

Et toi NicolasH, tu joues à quel niveau ? tu te donnes à fond dans ton sport ?
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
NicolasH



Nombre de messages : 69
Age : 29
Localisation : France, Haute-Normandie, Rouen
Date d'inscription : 06/11/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Mer 26 Nov - 21:56

J'ai commencé le roller hockey pendant les vacances de Pasques de l'année 2007. J'ai pris contact avec le président du club de Dijon, payé une licence au rabais et fait des entrainements loisirs pendant la fin de la saison.
Au début de la saison 2007/2008, on me propose d'aller m'entrainer avec l'équipe senior N3. Je me retrouve à m'entrainer 4h par semaine, deux heures d'entrainement le mardi soir avec les senior et deux heures le samedi après-midi avec les loisirs.
Manque de chance, à mon premier match, au bout de 4 min, je tente de bloquer un slap d'un défenseur adverse et me blesse. Résultat, fracture et déplacement de l'index gauche et interdiction de faire du sport pendant quatre mois.
Je reprends donc en février, participe à trois matchs de poules. La fin de l'année arrivant, mes heures de cours en prépa sont plus light, je fais donc l'intégralité des entrainements du club : deux fois deux heures avec les senior et deux fois deux heures avec les loisirs. Ayant perdu sept kg suite à ma blessure, je me mets à la musculation chez moi pour reprendre du poids ainsi qu'une scéance de footing d'une heure par semaine pour récupérer du cardio.
Mon équipe se fait sortir en huitième de finale par Marcy Carbonnières et Saint-Étienne. Malgré ça, je continue à m'entrainer jusqu'au mois de juillet, réalisant une quinzaine d'heures de sport par semaine (roller hockey + musculation + courseà pied).

Cette année, je débarque à Rouen. J'ai demandé à intégrer l'équipe N3. Mes débuts ont été très laborieux, j'ai cru que j'allais me faire virer avant la fin du premier entrainement à cause de roues beaucoup trop dures et complètement mortes qui m'empêchaient de tourner.
Au final, j'ai réussi à me faire une petite place, j'ai participé à trois matchs amicaux sur quatre et trois matchs de championnat sur six. En sachant que nous sommes un peu plus d'une vingtaine (vingt-et-un membres renseignés sur le site dont deux gardiens) et que l'entraineur a dit qu'il ferait des sélections ; à Dijon, l'entraineur pleurait pour avoir un effectif minimal pour ne pas être forfait, on se retrouvait régulièrement sans gardien ou avec un gardien qui devait être aligné en joueur de champ. Je suis assez content de ce point de vue là, sachant que je passe d'un petit club assez faible à quelque chose de vraiment structuré, j'aurais tendance à dire carrément professionnel.
J'ai aussi repris le hockey sur glace en loisirs (j'en avais fait quatre ans lorsque j'étais au collège), c'est très dur, je m'entraine notamment avec un ancien junior élite, mais l'expérience que j'y acquiert est tout simplement énorme, en plus, ça me botte vraiment.
Cette année, mon "planning" d'entrainement se compose d'un entrainement N3 le lundi. Le mardi je participe à un entrainement féminine, j'en profite pour donner des conseils, c'est plus pour m'amuser mais je profite des exos individuels orientés patinage pour me donner à fond. Le mercredi je vais au créneau musculation fourni par le club. Le jeudi je m'entraine au hockey sur glace. Le vendredi je fais un peu de cardio, et je fais quelques exercices type "hors-glace" pour le maniement du palet. Pour le week-end, ça dépend des fois. Si je suis retenu pour jouer en N3, je passe le samedi matin faire un entrainement région, sauf si le match à lieu le samedi. Si je ne suis pas retenu, je rentre sur Dijon pour retrouver ma famille et j'en profite pour faire un entrainement de roller hockey avec mon ancien club. En horaire d'entrainement, ça doit représenter environ 7h d'entrainements avec une option de 4h lorsque je rentre sur Dijon, un peu moins que l'an dernier.

Je pense m'investir à fond dans mon sport. J'ai envie de progresser et je sais que le peux. Après, je ne sais pas à quoi je peux prétendre, j'aimerai bien devenir un joueur de la N3 stable dans une équipe du type de Rouen. Pour le moment, je suis surtout sélectionné lorsqu'il manque du monde ou alors je rentre sur le terrain en fin de match lorsque l'on mène. J'aimerais bien que ce soit le cas avant mon départ possible de Rouen en juillet 2011. Après, si je peux avoir plus, je n'hésiterai pas à saisir ma chance. Vu que j'ai changé de club, je ne sais pas trop ce qu'il pourrait m'arriver.

Voici ma maigre expérience.
Revenir en haut Aller en bas
titeuf12

avatar

Nombre de messages : 235
Age : 32
Localisation : Decazeville
Date d'inscription : 09/09/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Mer 26 Nov - 22:21

Merci pour ce long et instructif témoignage, en effet ont peut dire je pense que tu est quelqu'un de motivé et qui se donne à fond dans ce qu'il fait, ça pour moi c'est être compétiteur.
Devoir être bon pour jouer en N3, en effet ça court pas les rues un club comme ça, mon coach en rêverait de pouvoir faire une sélection !

Je ne sais pas ton âge, mais avec une motivation comme ça, à part que tu ais 2 mains gauche, si tu persévères tu auras largement ta place dans une équipe N3 je pense.

Vraiment pas de bol pour ta blessure.
Revenir en haut Aller en bas
http://arhd.free.fr/
fredo34
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1921
Age : 36
Localisation : Rouen
Date d'inscription : 19/05/2008

MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   Jeu 27 Nov - 9:34

Il est vrai que cette année les places sont chères à Rouen N3, si je dis pas de bêtise l'effectif est plus important en N3 qu'en N1!!!
L'assiduité aux entrainements, la motivation et le niveau sont les atouts pour intégrer le groupe!
Comme quoi, même en N3 on demande de la motivation!!!

_________________
La Bernard team c'est pas une équipe...c'est un désastre!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quelle mentalité, quelle charge de travail ... pour jouer en N2, N1 et élite
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Roller Hockey :: Roller Hockey en general-
Sauter vers: